Tenir un journal

Je plains ceux qui, ne tenant pas un journal intime, n’ont aucune raison de noter ce qu’ils auraient intérêt à oublier. – Philippe Bouvard

Photo by Pixabay from Pexels

Cela fait quelques mois maintenant que j’ai fais l’acquisition d’un carnet et que je tiens un journal. Je ne l’utilise pas tous les jours, seulement quand quelque chose me tracasse ou qu’il se passe des événements importants… Au final quand j’en ressens le besoin.

Je suis quelqu’un qui s’inquiète facilement pour des babioles, et qui rumine à propos de celles-ci durant des heures. Je ressens le besoin de parler de ces choses qui m’inquiètent et qui ne sont, aux yeux des autres, que des faux problèmes qui ne devraient pas m’empêcher de vivre. Hors ça m’empêche de profiter pleinement de l’instant présent.

Je sais que le zéro déchet est important pour notre planète mais écrire sur un support numérique n’est, pour moi, pas approprié. J’ai besoin d’écrire chaque mot.

Libération

Ecrire mes problèmes et péripéties m’a permis de « ne plus » y penser, ou de beaucoup moins y penser. En effet lorsque je couche sur papier mes angoisses je les « mets de côté ». Elles sont comme stockées dans ce carnet. Cela permet de souffler sans avoir à ruminer et à en parler à tout le monde pour que l’on me rassure.

Mon esprit est plus clair et ma concentration s’est accrue ces derniers mois.

Réponses aux problèmes

Ecrire mes problèmes, prises de becs et autre soucis qui encombrent ma pensée m’a également permis d’analyser ces situations. En Retranscrivant ce qu’il s’est passé j’arrive à prendre du recul sur les faits. A analyser le rôle le chacun et de comprendre pourquoi cela est arrivé. Certaines situations que j’estimais « ne pas être de ma faute » l’étaient en fait (et inversement).

Prendre ce recul, qui est nécessaire et que l’on ne prend généralement pas le temps de faire, m’a permis de faire des choix réfléchis et justifiés quant à mes comportements passés.

Apprendre à se connaître

Tous les points précédents me permettent de faire une chose : apprendre à me connaître. Et c’est en se connaissant en profondeur que l’on peut s’améliorer : être plus patiente, être moins agressive et méchante, prendre plus soin de soi même, prendre conscience du monde qui nous entoure, fixer ses objectifs …..

C’est fou comme simplement écrire peut changer ma vie, mon journal est un peu comme mon psychologue disponible à toute heure.