Zéro déchet – Où est-ce que j’en suis?

L’homme se doit d’être le gardien de la nature, non son propriétaire.

Philippe St Marc
Photo de Leonid Danilov provenant de Pexels

Cela fait maintenant quelques années que j’ai entrepris ma démarche zéro déchet. J’ai mis en place quelques geste qui me paraissent un grain de sable dans le Sahara. Je ne suis qu’au début de mon cheminement mais déjà quand je fais le point je vois que j’ai déjà pas mal fait d’efforts. Petit à petit l’oiseau fait son nid 🙂

A la maison :

Ce que je fais:

  • Cotons démaquillants lavables
  • Utilisation d’une cup menstruelle
  • Produits ménagers sont : le savon de Marseille + Le savon noir + Le Bicarbonate + Le vinaigre blanc (sauf ma lessive)
  • Plus d’achat de film étirable / aluminium / Essuie tout
  • boîtes de conservation en verre pour limiter le plastique
  • Don des affaires que je n’utilise plus aux associations (Emmaüs, bennes à vêtements, boîtes à livre…)
  • Tri des déchets quotidiens (OK ce n’est pas ZW …)
  • Achat d’une liseuse (L’impact de fabrication balance après 60 livres, que j’atteins en 2 ans maximum)
  • Stop pub sur ma boîte aux lettres
  • Achat d’une partie de mes alcools avec des bouteilles consignées (vive la proximité de la frontière Belge)
  • Gourde Inox pour ne plus utiliser de bouteille d’eau.
  • Installation de briques dans ma chasse d’eau (pas du ZW mais – de conso d’eau)
  • Envoi de mes dosettes Tassimo à Terracycle pour recyclage
  • Thé en vrac / Sachets de 100g

Ce que je souhaite faire

  • Opter pour un fournisseur d’énergies renouvelables ¤
  • Vider mes produits de salle de bain pour passer au solide ou fait maison ¤
  • Créer des tawashi pour supprimer mes éponges classiques ¤
  • Refaire ma lessive moi même
  • Faire mes courses en Vrac (Il faut que je prenne le COURAGE de le faire clairement) ¤
  • Supprimer ma Tassimo lorsqu’elle sera fichue (Je ne sais pas par quoi la remplacer pour l’instant car mon compagnon est un adorateur de cette boisson)
  • Trouver le moyen de dématérialiser mes documents (logiciel + cloud)
  • Investir dans un rasoir de sûreté
  • Acheter un lombricomposteur (sur le long terme car j’ai 4 couchons d’inde qui sont friands de mes épluchures 😊 )
  • Nettoyer la nature lors de mes balades ¤
  • Prendre le temps de réaliser mes propres conserves
  • Parler à mes proches de ma démarche

Les points que je veux améliorer en priorité ce semestre

  • Opter pour un fournisseur d’énergies renouvelables
  • Vider mes produits de salle de bain pour passer au solide ou fait maison
  • Créer des tawashi pour supprimer mes éponges classiques
  • Faire mes courses en Vrac (Il faut que je prenne le COURAGE de le faire clairement)
  • Nettoyer la nature lors de mes balades
  • Parler à mes proches de ma démarche (ZW + Minimalisme)

Au Bureau

Ce que je fais

  • Utilisation d’un mug
  • Thé en vrac / Sachets de 100gr
  • Produit vaisselle écologique 1.5L (je ne suis pas seule à manger au réfectoire)
  • Utilisation de bloc-notes DIY (Feuilles de brouillons + Agrafes)
  • Collecte des bouteilles plastiques de mes collègues pour recyclage
  • Achats de fournitures le + possible en matière recyclées, c’est moi qui commande 🙂 (post-it, Stylos…………)

Ce que j’aimerais voir apparaître :

  • Dématérialisation de documents (je travaille en comptabilité dans une grosse société où aucune dématérialisation n’est réalisée, je vous laisse imaginer…)
  • Recyclage des déchets de bureau (Via Terracycle par exemple) Je les collecte déjà dans une boîte, il faut que j’en parle à la direction.
  • Sensibilisation sur le ZW (ma collègue à l’environnement bosse dessus)

Ma société, bien que non écologique (je travaille dans une fonderie) s’intéresse de plus en plus (pour mon plus grand bonheur) au zéro déchet et au recyclage et traitement des déchets. Petit à petit et type de déchet par type de déchet.

N’hésite pas à partager tes astuces ZW =)

Amicalement, Noémie

Point sur moi-même et objectifs pour la suite

Illustration. — Pexels

Où j’en suis aujourd’hui

Il y a quelques années, vers 2016 je pense, j’ai commencé à m’intéresser au minimalisme, au zéro déchet, à l’alimentation. Je sais faire ma lessive moi même, faire mes courses « zéro déchets ». Je sais que les possessions matérielles ne font pas le bonheur. Qu’une vie par procuration n’est pas une vie vécue (de mon point de vue). J’ai mis un coup de frein à main à ce début de changement de vie l’année dernière. Je vous explique pourquoi plus bas.

En début d’année dernière j’ai vécu une très mauvaise rupture. Je vous explique monsieur menait une double vie de 5 ans, 2 copines, 2 maisons, 2 vies parallèles… Vous voyez le topo? Il a claqué la porte sur 10 ans de relation comme si je n’avais jamais existé. J’ai du vider toutes ces affaires des armoires, des placards, des buffets moi-même pour que ses parents m’en débarrasse. Je vous laisse imaginer dans quel état psychologique j’étais… Les semaines qui ont suivies furent mornes et vides de sens. Je vivais en pilote automatique.

Quand on est en relation avec quelqu’un depuis si longtemps on vit en même temps que l’autre, en fonction de l’autre. On ne sait plus ce que c’est que d’être une personne à part entière. Je remercie mes amis etnma famille qui m’ont soutenue dans cette épreuve.

Bref les semaines ont passé et j’ai commencé à goûter à une liberté de mouvement que je ne connaissais . En effet ma relation avec mon ex ayant commencé lorsque j’avais 15 ans je n’avais jamais vécue seule avant. J’ai commencé à aller chez des amies la semaine pour boire l’apéro, à sortir dans des soirées, rencontrer du monde, vivre une jeunesse que je n’avais que peu vécue car monsieur n’aimait pas sortir. J’ai acheté de nouveaux vêtements, mangé n’importe comment, bu à en être saoule, dormir peu, changé d’appartement, changé de relations…

A cette période je pensais avoir été forte et avoir surmonté ce choc haut la main. Fumisterie. Voilà ce que j’ai fait pour cacher ma misère, mon choc, mon mal-être:

  • J’ai changé de look : coupe de cheveux, tatouages, look Rock’n roll. J’ai toujours eu un look plutôt excentrique et j’aime ça. Mais là j’avais replongé dans ma crise d’ado emo…
  • J’ai dépensé de l’argent dans des choses qui ne m’étaient pas utiles : collection de jeux vidéos rétros, vêtements et chaussures à la pelle, produits de beauté clairement pas éco responsables, maquillage….. Je pense qu’en un an au total je dois être à plus de 1500€ partis en fumée.
  • J’ai commencé à boire, souvent. La semaine avec les copines, le week-end sur les fêtes patronales ou en boîte. Il m’es même arrivé d’en consommer seule chez moi (et oui…)
  • J’ai finalement pris 15 kilos à boire et à manger n’importe quoi et n’importe comment…

La seule chose que j’ai acheté et que je ne regrette pas c’est mon appartement. C’est un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps et qui m’a apporté une grande source auto-satisfaction 🙂

Il y a quelques mois maintenant j’ai finalement ouvert les yeux sur tout ça. Sur ce que ce choc enfui avait engendré. J’achetais pour combler le vide laissé par son départ. Je m’occupais 24h sur 24 l’esprit pour ne pas penser. Pour ne pas faire face à ce choc. Je me voilais la face et avais mis de côté toutes émotion.

Ce blog me permet aujourd’hui de « renaître de mes cendres ». De reprendre mon chemin là où je l’avais arrêté.

Mes objectifs pour les mois à venir

J’essaie ici de me fixer quelques buts, tâches, objectifs, appelez ça comme vous voulez! J’aimerai donc:

  • Terminer le tri de ma garde robe
  • avoir le courage de refabriquer mes produits ménagers
  • Vous préparer un article sur les bienfaits de l’écriture d’un journal
  • Trier ma salle de bain, terminer les produits que j’ai accumulé cette année…
  • Perdre du poids
  • diminuer ma consommation de sucre
  • Lire plus
  • Me remettre à la guitare

Voilà, les bases sont posées, les points ont été remis sur les « i ». J’entame un nouveau bout de chemin, je remonte la pente, je me reprends en main et me construis la vie que je veux vivre.

J’espère que tu seras du voyage!

A bientôt

Noémie